0384 2 M

Cette grande verrière dans l’église de Manses (Ariège) relate la vie de Jean-Baptiste patron de l’église.

Elle a une forme octogonale, une surface de 32 m2 et un diamètre de 6 m

Cette grande verrière a été érigée en 1894, succédant à une coupole écroulée ou en mauvais état dont on voit encore les trompes ou pendentifs aux quatre angles. Elle a été offerte par François-Henri-Maurice Comte de Portes à la mémoire de ses parents Paul François de Portes (+ 1880) et Adèle Hutton (+ 1892, origine américaine) dont on voit les armoiries

Elle a été réalisée par Eugène Hucher, directeur de la Fabrique du Carmel du Mans, atelier important au 19° s. (1853-1903). Elle a été restaurée en 1970 par Pierre Rivière, maître verrier installé à Saint-Jean de Verges (Ariège)

DSC_0382 (3)

Or il advint, comme il remplissait devant Dieu les fonctions sacerdotales au tour de sa classe, qu'il fut, suivant la coutume sacerdotale, désigné par le sort pour entrer dans le sanctuaire du Seigneur et y brûler l'encens. Et toute la multitude du peuple était en prière, dehors, à l'heure de l'encens. Alors lui apparut l'Ange du Seigneur, debout à droite de l'autel de l'encens. A cette vue, Zacharie fut troublé et la crainte fondit sur lui. Mais l'ange lui dit : « Sois sans crainte, Zacharie, car ta supplication a été exaucée ; ta femme Élisabeth t'enfantera un fils, et tu l'appelleras du nom de Jean.Tu auras joie et allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance. (Lc 1, 8-14)

DSC_0382 (2)

Et il advint, le huitième jour, qu'ils vinrent pour circoncire l'enfant. On voulait l'appeler Zacharie, du nom de son père ; mais, prenant la parole, sa mère dit : « Non, il s'appellera Jean. » Et on lui dit : « Il n'y a personne de ta parenté qui porte ce nom ! » Et l'on demandait par signes au père comment il voulait qu'on l'appelât. Celui-ci demanda une tablette et écrivit : « Jean est son nom » ; et ils en furent tous étonnés. A l'instant même, sa bouche s'ouvrit et sa langue se délia, et il parlait et bénissait Dieu. (Lc 1, 59-64)

DSC_0381 (3)

En ces jours-là arrive Jean le Baptiste, prêchant dans le désert de Judée et disant : « Repentez-vous, car le Royaume des Cieux est tout proche. » C'est bien lui dont a parlé Isaïe le prophète : Voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Ce Jean avait son vêtement fait de poils de chameau et un pagne de peau autour de ses reins ; sa nourriture était de sauterelles et de miel sauvage. (Mt 3, 1-4)

DSC_0381 (2)

Le lendemain, il voit Jésus venir vers lui et il dit : « Voici l'agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde. C'est de lui que j'ai dit : Derrière moi vient un homme qui est passé devant moi parce qu'avant moi il était. Et moi, je ne le connaissais pas ; mais c'est pour qu'il fût manifesté à Israël que je suis venu baptisant dans l'eau. » (Jn 1, 29-31)

DSC_0383 2 M

Alors Jésus arrive de la Galilée au Jourdain, vers Jean, pour être baptisé par lui. Celui-ci l'en détournait, en disant : « C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et toi, tu viens à moi ! » Mais Jésus lui répondit : « Laisse faire pour l'instant : car c'est ainsi qu'il nous convient d'accomplir toute justice. » Alors il le laisse faire. Ayant été baptisé, Jésus aussitôt remonta de l'eau ; et voici que les cieux s'ouvrirent : il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici qu'une voix venue des cieux disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute ma faveur. » (Mt 3, 13-17)

DSC_0380 (3)

C'est qu'en effet Hérode avait fait arrêter, enchaîner et emprisonner Jean, à cause d'Hérodiade, la femme de Philippe son frère. Car Jean lui disait : « Il ne t'est pas permis de l'avoir. » (Mt 14, 3-4)

DSC_0380 (2)

Endoctrinée par sa mère, elle lui dit : « Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. » Le roi fut contristé, mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda de la lui donner et envoya décapiter Jean dans la prison. Sa tête fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. (Mt 14, 8-11)

DSC_0379 2M

Sa tête fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. (Mt 14, 8-11).
(A gauche les armoiries du Comte de Portes commanditaire du vitrail)